allégé CLAUDE_DUSSEZ_N8B5903Karim Slama, né à Lausanne le 16 avril 1976, de père tunisien et de mère suisse-allemande, est un humoriste romand qui monte depuis la création de son premier one-man-show Le Film 1 en 2001. Avant cela, c’est une formation technique qu’il a suivie en passant par le titre de meilleur apprenti du canton de Vaud comme mécanicien-électricien puis d’un diplôme d’ingénieur en génie thermique.

Sa première formation théâtrale débute sur les bancs de l’école avec des matches d’improvisation théâtrale à l’âge de 13 ans. Il ne cessera jamais d’utiliser l’outil de l’improvisation et aura même l’occasion de participer à trois Mondiaux d’improvisation lors des festivals du rire de Montréal en 2001, 2002 et 2005.

Tous ses spectacles personnels sont toujours accompagnés d’une bande musicale et de bruitages originaux. Il interprète avec finesse la vie de tous les jours dans un univers d’une richesse incroyable.

En 2001, il se lance dans son premier one-man-show Le Film 1 mis en scène par Daniel Monnard. Il obtiendra le prix du jury du concours Nouvelle Scène cette même année.

En 2005, il crée le spectacle Karim Slama cherche un peu d’attention, co-écrit avec l’humoriste Frédéric Recrosio et mis en scène par Jean-Luc Barbezat. Ce spectacle, joué plus de 120 fois, est encore parfois représenté dans les écoles de Suisse romande.

Depuis 2008, il parcourt aussi avec ses spectacles la Suisse allemande et y rencontre un succès grandissant, à tel point que cela occupe près d’un tiers de ses représentations.

En 2009, il attaque la création de son one-man-show Karim Slama cherche encore un titre pour son spectacle, créé au Théâtre Boulimie à Lausanne, à nouveau mis en scène par Jean-Luc Barbezat et qui s’est terminé en 2014 avec la version traduite en allemand sous le nom de Welsch ein Slamassel.

En 2011, il obtient le prix des Arts de la scène de la Fondation Vaudoise pour la Culture.

En dehors des ses spectacles en solo, Karim aime participer à des spectacles collectifs, notamment au sein de la compagnie de théâtre forum Le Caméléon, lors des trois revues de Cuche et Barbezat, La Revue fait son cirque, de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Sion 2006 quand même, la tournée romande et tessinoise du cirque Knie ou encore avec le Théâtre Boulimie ou la compagnie Confiture.

On aura entendu Karim durant 7 ans au sein de l’équipe de La Soupe sur la Radio suisse romande ainsi qu’à la télévision romande pour des séries et des sketches comme Les Pique-Meurons ou À côté de la plaque.

2013 marque le lancement de son nouveau one-man-show A part ça, globalement, ça va plutôt bien et sa collaboration avec l’humoriste québécois Michel Courtemanche qui aura travaillé spécifiquement l’aspect visuel du spectacle dont la tournée alémanique débutera en hiver 2016.

L’année 2015 est particulièrement marquée par sa participation au spectacle Fabrikk de Karl’s Khüne Gassenschau qui l’occupera d’avril à octobre environ 100 représentations à guichet fermé.

En 2016, il produit, écrit et interprète Titeuf – Le Pestacle avec une troupe comptant sept comédiens et trois musiciens. Un événement romand adapté librement de la série dessinée de Zep alliant comédiens, marionnettes en mousse et décor en projections HD. Au terme d’une tournée qui s’est terminée en . 16’000 spectateurs auront vu ce spectacle.

En 2017, il est nommé pour le Prix Suisse de la Scène.

Le spectacle L’Évadé mis en scène avec Robert Sandoz sort en au Théâtre 2.21 à Lausanne et après une vingtaines de représentations sera joué dans la salle du Théâtre du Jorat en

CV complet de Karim Slama